MAROC TELECOM : Progression de 1,2% à MAD 7,5 Md du chiffre d’affaires consolidé au terme du T1 2011 pour un REX consolidé en baisse de 7,2% à M MAD 2 974

Fait : Publication des résultats consolidés du 1er trimestre 2011.

Analyse : Au terme du premier trimestre 2011, MAROC TELECOM réalise un chiffre d’affaires consolidé de M MAD 7 528, en appréciation de 1,2% comparativement à fin mars 2010 (vs. nos prévisions de M MAD 7 610,5 lors de la publication du preview en date du 28 04 11), tirant amplement profit de la progression de 17% du parc global d’abonnées du Groupe à 26,2 millions d’usagers ainsi que de la forte dynamique commerciale des filiales africaines (hausse du parc mobile total de 56%).

L’activité Maroc génère, à elle seule, 81,7% du chiffre d’affaires consolidé du Groupe avec des revenus de M MAD 6 151, en légère hausse de 0,9% par rapport au T1 2010 (vs. nos prévisions de M MAD 6 170,9). Par segment, le Mobile enregistre une hausse de 1,4% de son activité à M MAD 4 598, suite notamment à (i) l’augmentation de 6,9% du parc d’abonnés à 16,65 millions de clients, combinée (ii) au maintien du niveau de churn à 22,8% et à (iii) la forte dynamique du parc de l’Internet Mobile 3G qui se fixe à 732 000 clients, permettant à MAROC TELECOM de devenir leader avec une part de marché de 44%. Notons néanmoins que l’ARPU mixte de la société recule de 7,7% sur la même période pour s’établir à MAD 84, sous l’effet de la croissance du parc et des impacts réglementaires.

Bourse de Casablanca, Maroc TelecomEn parallèle, les activités Fixe et Internet accusent un repli de 13% à M MAD 1 908, consécutivement à la forte concurrence exercée par le Mobile et à la réduction du tarif des liaisons louées par le fixe au mobile de MAROC TELECOM.

Sur le Fixe, le parc affiche une légère appréciation de 0,6% à 1 239 millions de lignes tandis que le nombre d’usagers de l’ADSL progresse significativement de 8,4% à 516 000 abonnements. Les filiales africaines affichent, quant à elles, des évolutions contrastées :
  • MAURITEL voit son chiffre d’affaires se hisser de 5,8% à M MAD 299 au T1 2011, suite principalement à la hausse de 15% de son parc mobile à 1,696 millions de clients ; 
  • SOTELMA affiche un chiffre d’affaires en progression de 36% à M MAD 463, tirant amplement profit de la hausse de (i) 187% à 2,614 millions de clients du parc mobile, (ii) de 16% à 80 000 usagers du parc fixe et (iii) de l’augmentation de 137% à 24 000 des utilisateurs de l’Internet ;
  • ONATEL présente des revenus en retrait de 7% à M MAD 429 dans un contexte concurrentiel intense ; 
  • Enfin, GABON TELECOM réalise un chiffre d’affaires de M MAD 242, en repli de 11,5% comparativement à une année auparavant, suite principalement à la baisse de 25% du parc mobile de la société à 398 000 abonnées.
Impacté de plein fouet par la faible croissance de son chiffre d’affaires au Maroc ainsi que par les efforts promotionnels réalisés par la société dans un contexte d’exacerbation de la concurrence, l’EBITDA consolidé s’effrite de 5,7% à M MAD 4 037, établissant la marge brute à 53,6%. Sur le plan opérationnel et face à la hausse des amortissements liée à l’importance du programme d’investissements mené par le Groupe, le résultat d’exploitation consolidé se déprécie de 7,2% pour s’établir à M MAD 2 974 (vs. nos prévisions de M MAD 3 191), dont M MAD 2 695 (-7%) au Maroc et M MAD 2 095 sur l’activité mobile, réduisant, par conséquent, la marge nette de 3,6 points à 39,5%.

Conclusion : Au terme du premier trimestre 2011, MAROC TELECOM affiche des indicateurs opérationnels en baisse, impactés de plein fouet par la dégradation du contexte concurrentiel, en dépit de sa stratégie de préservation des marges au détriment des parts de marchés. Recommandation maintenue dans l’attente de la mise à jour de notre valorisation sur le cours.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: