ARAB BANK : Un résultat net en recul de 66% à M MAD 6,8 à fin 2010

Fait : Publication des comptes 2010

Analyse : Les indicateurs d’activité de ARAB BANK au titre de l’année 2010 affichent des progressions mitigées : En effet, les dépôts clientèle se renforcent de 29,3% à MAD 4,8 Md. Cette évolution s’explique notamment par l’ascension de 37,1% des dépôts à terme à MAD 2,8 Md et la hausse de 25,2% des comptes à vue créditeurs à MAD 1,8 Md.

Parallèlement, l’encours des créances à la clientèle se hisse de 69,5% à MAD 3,9 Md porté par le bond de près de 99% des crédits de trésorerie et à la consommation à MAD 3,1 Md (vs. MAD 1,6 Md en 2009) . Paradoxalement, le produit net bancaire enregistre un recul de 2,8% à M MAD 138,0. Cette évolution recouvre :
  • Une baisse de 1,7% de la marge d’intérêt à M MAD 110,5 ; 
  • Une progression de 5,0% à M MAD 14,3 de la marge sur commissions ; 
  • Et, une dégradation de 13,3% à M MAD 19,5 du résultat sur opérations de marché.
Pour leur part, les charges générales d’exploitation affichent une quasi-stagnation à M MAD 112,2. Dans cette lignée, le coefficient d’exploitation affiche une dégradation de 2,2 points à 81,3% (vs. 79,1% en 2009). Au final, intégrant des dotations nettes de reprises pour CES de M MAD 15,1 (vs. une reprise de M MAD 2,0 en 2009), la capacité bénéficiaire se déleste de 66,0% à M MAD 6,8.

Conclusion : En dépit d’une forte hausse de l’encours de crédits et de dépôts, les indicateurs de rentabilité de la banque demeurent plombés par l’importance des charges d’exploitation et la montée du coût du risque.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: