SOCIETE GENERALE MAROC : Un résultat net social en appréciation de 16,0% à M MAD 1 056,2 face à un renforcement de 43,2% du RNPG 2010 à M MAD 1 067,8

Fait : Publication des résultats annuels 2010.

Analyse : La filiale bancaire marocaine du Groupe SOCIETE GENERALE affiche des réalisations sociales en amélioration à l’issue de l’exercice 2010. En effet, l’encours net des créances à la clientèle signe un accroissement de 11,2% comparativement au 31/12/09 s’établissant à MAD 47,6 Md. Cette évolution recouvre notamment (i) la hausse de 20,6% à MAD 12,1 Md des crédits immobiliers, (ii) la progression de 20,4% à MAD 15,1 Md des crédits à l’équipement et (iii) une quasi-stagnation (+0,5%) à MAD 17,5 Md des crédits de trésorerie et à la consommation.

Portés par l’augmentation (i) de 16,8% à MAD 14,2 Md des dépôts à terme, (ii) de 8,8% à MAD 6,0 Md des comptes d’épargne et (iii) de 2,7% des comptes à vue créditeurs à MAD 26,9 Md, les dépôts de la clientèle se bonifient de leur côté de 7,4% s’élevant à MAD 49,6 Md. La part des ressources rémunérées ressort, ainsi, à 40,7% contre 38,3% au 31/12/09.

Dans ce sillage, et capitalisant sur l’expansion de l’activité commerciale, le Produit Net Bancaire s’améliore de 9,6% s’élevant à MAD 3,1 Md. Cette performance est essentiellement attribuable à :
  • L’accroissement de 12,3% à M MAD 2 471,5 de la marge d’intérêts ; 
  • L’augmentation de 6,3% à M MAD 442,5 de la marge sur commissions ; 
  • Et, le bond de 16,5% à M MAD 206,1 du résultat des opérations de marché.
De leur côté, les charges générales d’exploitation enregistrent une hausse de 5,6% à M MAD 1 416,5, définissant un coefficient d’exploitation en amélioration à 45,0% (vs.46,6% en 2009). Dans ce sillage, le résultat brut d’exploitation gagne 20,7% à M MAD 1 813,3. Au volet risque, les dotations nettes de reprises aux provisions pour créances en souffrance reculent de 43,2% à M MAD 229,1. Les provisions pour créances en souffrance se renforcent de 4,6% à MAD 2,5 Md, tandis que le stock des créances contentieuses se hisse de 7,1% pour s’établir à MAD 3,5 Md, fixant le taux de couverture à 72,4% et le taux de contentieux à 6,9% (vs. 7,2% en 2009).

Au final, la banque dégage une capacité bénéficiaire de M MAD 1 056,2, contre M MAD 910,1 en 2009, soit une progression de 16,0%. En consolidé, le PNB s’apprécie de 12,3% à M MAD 3 613,0. Dans le même sillage, le Résultat Brut d’Exploitation atteint M MAD 2 133,8 en augmentation de 18,0% comparativement à 2009. Bénéficiant du repli de 31% du coût du risque à M MAD 459,0, contre M MAD 669,5 en 2009, le Résultat Net Part du Groupe ressort en appréciation de 43,2% à M MAD 1 067,9.

Conclusion : En dépit de l’exacerbation de la concurrence et un contexte marqué par le resserrement des liquidités, SOCIETE GENERALE MAROCAINE DE BANQUES parvient à améliorer l’ensemble de ses indicateurs financiers capitalisant notamment sur l’expertise développée par sa maison mère tant au niveau des activités bancaires que para-bancaires.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: