SNEP : Hausse du chiffre d’affaires 2010 de 7% à M MAD 848,8 pour un EBE en baisse de 6% à M MAD 126,3

Fait : Publication du communiqué du Conseil d’Administration du 28 Mars 2011.

Analyse : Bénéficiant principalement de l’augmentation des prix de vente du PVC au niveau international (+10%), la filiale du Groupe CHAABI affiche un chiffre d’affaires 2010 de M MAD 848,4 (vs. nos prévisions de M MAD 871,2), en bonification de 7% comparativement à une année auparavant. Néanmoins et suite au renchérissement de l’éthylène durant le 4ème trimestre, non répercuté sur les prix de vente du PVC, l’EBITDA s’effiloche de 6% à M MAD 126,3, réduisant de plus de 2 points la marge d’EBE à 14,9%.

Dans une proportion supérieure, le résultat d’exploitation s’affaisse de 9,8% à M MAD 80,1 (vs. nos prévisions de M MAD 91,5), impacté principalement par l’alourdissement de 3,6% à M MAD 59,6 des dotations aux amortissements. Par conséquent, la marge opérationnelle se déleste de 1,8 points pour se fixer à 9,4%. Pour sa part, le résultat financier limite son déficit à M MAD -11,0 contre M MAD -16,1 une année auparavant, suite à la baisse de 68,7% à M MAD 2,9 des dotations financières constatées sur les titres détenus en propres dans le cadre du programme de rachat. Compte tenu d’un résultat non courant de M MAD 14,6 (vs. M MAD 12,1 une année auparavant), la capacité bénéficiaire de SNEP ressort à M MAD 64,4 (vs. nos prévisions de M MAD 72,3), en repli de 3,3% comparativement à fin décembre 2009, établissant la marge nette à 7,6% vs. 8,4% à fin 2009.

Dans ces conditions, le Conseil d’Administration projette de proposer à la prochaine Assemblée Générale la distribution d’un dividende unitaire de MAD 13 (vs. MAD 16 en 2009), soit un D/Y de 3,3% par rapport au cours observé le 29 mars 2010 de MAD 325,9.

Sur le plan des perspectives, SNEP ambitionne de poursuivre ses efforts d’amélioration de sa compétitivité à travers principalement :
  • Le doublement de ses capacités de production de PVC, devant atteindre 140 000 tonnes à horizon 2012, pour un investissement global de M MAD 650 ; 
  • Le renforcement de sa position sur le marché international suite à l’enregistrement de ses produits (soude et PVC) auprès de l’Agence Européenne des Produits Chimiques –ECHA- conformément à la réglementation européenne REACH ; 
  • Et, l’amélioration de son efficacité énergétique.
Enfin, le lancement de la privatisation de la société DES SELS DE MOHAMMEDIA pourrait constituer une opportunité pour SNEP lui permettant de réaliser une intégration amont et de sécuriser ses approvisionnements.

Conclusion : Au terme de l’année 2010, SNEP affiche de bonnes réalisations sur le plan commercial profitant principalement de la reprise des prix du PVC. Néanmoins, les réalisations opérationnelles ressortent en baisse, impacté de plein fouet par le renchérissement des prix de l’éthylène sur les marchés internationaux durant le 4ème trimestre 2010. Valorisation et Recommandation et valorisation en cours de révision.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: