SALAFIN : Une rentabilité préservée

Fait : Résultats annuels 2010.

Analyse : Dans une conjoncture économique et sectorielle difficile, SALAFIN parvient à préserver ses marges et ce, au dépens de la croissance commerciale. En effet, l’encours financier se stabilise à M MAD 2 655, contre M MAD 2 662 en 2009, suite notamment à un repli de 16% de la production. Cette contre-performance se justifie par un choix volontaire de SALAFIN de ralentir sa production en attendant une amélioration de la situation du marché.

En dépit de cette situation, et grâce à un accroissement de 15% de la marge d’intérêt, le PNB progresse de 7% à M MAD 288. Pour leur part, les charges générales d’exploitation s’alourdissent de 11% à M MAD 77, fixant le coefficient d’exploitation à 27% (vs. 26% en 2010), soit le plus bas du secteur coté. Le RBE ressort, quant à lui, à M MAD 215, en hausse de 7% par rapport à 2009. Dans ce contexte de forte montée du risque sur le marché, SALAFIN renforce en 2010 son stock de provisions d’une dotation de provisions nette de reprise de M MAD 60 (vs. M MAD 44). Le taux de couverture s’établit de facto à 90%.

En conséquence, le résultat net fait du surplace pour s’établir à M MAD 100,4, affichant un RoE de 17%. De leur côté, les fonds propres s’améliorent de 2% à M MAD 605, déterminant un ratio de solvabilité de 20,07%. Enfin, le Directoire de SALAFIN devrait proposer à la prochaine AGO la distribution d’un dividende total de MAD 34 (soit le même niveau qu’en 2009) dont MAD 13 de dividende exceptionnel, déterminant un rendement de dividende de 4,8% sur la base du cours en date du 23/03/2011.

Conclusion : Évoluant dans une conjoncture sectorielle difficile, la filiale de crédit à la consommation du Groupe BMCE BANK fait preuve de prudence dans l’objectif de préserver ses marges. En 2011, et en attendant l’amélioration des conditions de marché, la société entend développer les activités de services génératrices de revenus complémentaires à l’activité de financements classiques.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: