NEXANS MAROC : Accroissement du chiffre d’affaires consolidé 2010 de 11,5% à M MAD 1 632 pour un RNPG de M MAD 54,5 (+13,6%)

Fait : Publication des résultats 2010.

Analyse : Au terme de l’année 2010, le Groupe NEXANS MAROC affiche des revenus consolidés de M MAD 1 632,0 (vs. nos prévisions de M MAD 1 609,7), en progression de 11,5% comparativement à l’année 2009. Grâce à la maîtrise des charges opérationnelles notamment (i) les charges de personnel en baisse de 2,8% à M MAD 122,4, (ii) les dotations d’exploitation en repli de 3,5% à M MAD 52,4 et (iii) les autres charges d’exploitation en recul de 1,4% à M MAD 114,4 conjuguée à la hausse des autres produits d’exploitation de 14,6% à M MAD 26,1, le résultat d’exploitation s’apprécie de 15,1% à M MAD 89,2 (vs. nos prévisions de M MAD 91,8).

Par conséquent, la marge opérationnelle s’élève à 5,5% vs. 5,3% en 2009. Intégrant un résultat financier toujours déficitaire de M MAD -15,3 contre M MAD -16,5 et un résultat non courant en régression de 42,3% à M MAD 5,1, le résultat net part du Groupe se hisse de 13,6% à M MAD 54,5 (vs. nos prévisions de M MAD 99,4).

L’écart avec notre estimation s’explique par notre anticipation concernant la plus-value de cession sur le foncier de COPREMA abritant les installations d’ALMA BAT. En social, les revenus de NEXANS MAROC gagnent 11,7% à M MAD 1 498,6. Dans ce sillage, l’EBIT se bonifie de 16,2% à M MAD 82,4. Cette situation s’explique par la baisse notamment (i) des autres charges externes de 5,7% à M MAD 99,5, (ii) des charges de personnel de 3,4% à M MAD 106,4 et (iii) des achats revendus de marchandises de 27,1% à M MAD 5,5 couplée à l’accroissement d’une part des autres produits d’exploitation de 5,1x à M MAD 2,4 et d’autre part des reprises d’exploitation de 42,5% à M MAD 19,7.

De ce fait, la marge d’EBIT ressort 5,5% vs. 5,3% en 2009. Tenant compte d’un résultat financier négatif de M MAD -9,1 contre M MAD -12,6 en 2009 et un résultat non courant déficitaire de M MAD -15,2 (vs. M MAD 15,6 en 2009), la capacité bénéficiaire s’effiloche de 37,1% à M MAD 38,0, réduisant la marge nette de 2,0 points à 2,5%. Enfin, les commissaires aux comptes –CAC- portent les remarques suivantes :
  • • Dans le cadre de l’informatisation de la gestion de ses immobilisations, la société NEXANS MAROC a lancé en 2008 un inventaire physique des équipements dont la valeur brute s’élève au 31/12/10 à M MAD 524,3. A l’issue de cet inventaire la société a constaté des sorties d’immobilisations pour une valeur brute de M MAD 13,5 dont l’impact sur le résultat de l’exercice 2010 s’est élevé à près de M MAD 2 ;
  • • La société NEXANS MAROC SA a procédé au cours du 1er semestre 2010 à l’acquisition de 20% des titres de la société ALMA BAT SA pour un montant de M MAD 7, dans le cadre de la cession de l’activité batterie ;
  • • Et, la société TOURETS ET EMBALLAGE DU MAROC –TEM- (filiale de NEXANS MAROC) a reçu une 1ère notification relative au contrôle fiscal ayant porté sur l’exercice 2006. La société contexte la totalité des redressements notifiés dans sa 1ère réponse adressée à l’Administration Fiscale. A ce stade, les CAC ne sont pas en mesure de déterminer l’impact éventuel sur les comptes de NEXANS MAROC qui pourrait résulter du dénouement de cette situation.
Conclusion : La filiale du Groupe NEXANS FRANCE affiche à fin 2010 des réalisations financières en hausse, capitalisant notamment sur la reprise des cours du métal. Toutefois, la non constatation d’une plus-value annoncée sur cession du foncier de COPREMA est vraisemblablement à l’origine de l’écart avec nos prévisions. Valorisation et recommandation en cours de révision.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: