LESIEUR CRISTAL : Des indicateurs en berne à fin 2010

Fait : Communiqué relatif aux résultats annuels 2010.

Analyse : Au cours de l’année 2010, la filiale Huiles & Corps Gras du groupe SNI a été négativement impactée par (i) le transfert partielle de la consommation de l’huile de table vers l’huile d’olive, lequel a bénéficié d’une bonne campagne agricole, (ii) les conditions climatiques défavorables observées en début d’année et (iii) l’importante hausse (+30% entre le T4 2010 et le T1 2010) des cours des huiles brutes, faiblement répercutée sur les prix de vente.

Dans ce sillage et en dépit du développement des ventes aux industriels et l’amélioration significatives des volumes à l’export, LESIEUR CRISTAL draine, au terme de l’année 2010, un chiffre d’affaires social de M MAD 3 440,0, en baisse de 13,7% comparativement à une année auparavant (plombée par le recul de 10% de la demande d’huile de table). Néanmoins, la société parvient à maintenir sa part de marché à 60%. Au volet opérationnel et malgré les efforts d’optimisation des charges opératoires, le résultat d’exploitation s’affaisse de 25,0% à M MAD 231, ramenant la marge opérationnelle à 6,7% contre 7,7% en 2009.

Au final et compte tenu de la non récurrence de certains éléments exceptionnels, la capacité bénéficiaire s’effrite de 45,0% à M MAD 153. De facto, la marge nette se contracte de 2,6 points pour se fixer à 4,4%. En effet, LESIEUR CRITAL a procédé en 2010 à un redimensionnement de son activité, lequel s’est traduit par :
  •  • L’arrêt de l’activité trituration pour la graine de soja face à un démantèlement douanier encourageant pour les importations. Cette activité avait généré en 2009 un chiffre d’affaires de M MAD 447,0 ;
  • • La cession de CMB PLASTIQUE, dont l’impact positif sur le résultat net 2009 s’élevait à M MAD 106,0.
En retraitant l’exercice 2009 de ces deux événements majeurs, les évolutions proforma des principaux agrégats ressortent comme suit en 2010 : -3% pour le chiffre d’affaires, -23% pour le résultat d’exploitation et –23% pour le résultat net. Dans ces conditions, le Conseil d’Administration de la société compte proposer à la prochaine AGO la distribution d’un dividende unitaire de MAD 5,5 (contre MAD 10,0 au titre de l’exercice 2009), traduisant un Dividend Yiled de 3,8% sur la base du cours de MAD 145 en date du 17 mars 2010.

En consolidé, les revenus totalisent M MAD 3 451,6 (vs nos prévisions de M MAD 3 394,9), en repli de 13,6% par rapport à fin 2009. Pour sa part, le RNPG s’élève à M M AD 158,2 (vs nos prévisions de M MAD 238,4) contre M MAD 291,6 en 2009. Compte tenu de fonds propres part du Groupe de M MAD 1 492,4 en 2010 contre M MAD 1 595,2 en 2009, le RoE passe de 18,3% à 10,6% d’une année à l’autre.

Côté perspectives de développement et face à un contexte de forte volatilité des cours des matières premières, LESIEUR entend orienter sa stratégie vers :
  • • Le renforcement de ses atouts compétitifs et de son Business Model afin de pérenniser son leadership ; 
  • • La poursuite des efforts de productivité et d’optimisation des coûts en vue d’améliorer la marge opérationnelle ; 
  • • L’extension de son offre commerciale à travers la notoriété de ses marques phares ;
  • • La conquête d’une part de marché significative sur le segment huile d’olive ; 
  • • La dynamisation des ventes à l’export, notamment vers les marché à fort potentiel de croissance ;
  • • L’exploration d’opportunités dans l’amont agricole, notamment la promotion des filières olive et tournesol ;
  • • Et, la gestion dynamique des couvertures sur les matières premières.
Conclusion : Conformément à nos attentes, LESIEUR CRISTAL clôture l’exercice 2010 sur une note globalement négative, pâtissant d’une conjoncture sectorielle plutôt défavorable. 
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: