CTM : Des réalisations financières supérieurs à nos attentes, dopées par l’exceptionnel

Fait : Publication des indicateurs financiers 2010.

Analyse : En dépit d’une conjoncture économique et sociale peu favorable impactée notamment par le raccourcissement de la durée de la haute saison du transport voyageurs en raison du décalage du mois de Ramadan en été (mois d’Août), le Groupe CTM parvient à générer, au terme de l’année 2010, un Chiffre d’Affaires –CA- consolidé de M MAD 426,3 (vs. nos prévisions de M MAD 422,4), en progression de 5,0% comparativement à l’année précédente. Par activité, les recettes du transport interurbain se bonifient de 4,7% à M MAD 234,3 (soit 55,0% du CA consolidé).

Cette performance est redevable aux efforts de restructuration combinés à la politique de rajeunissement de la flotte, se traduisant par une amélioration sensible du taux de remplissage et de la recette kilométrique. Nouveau relais de croissance, la messagerie bénéficie de l’intensification des investissements réalisés par le Groupe à son profit notamment sur le segment logistique, établissant ainsi ses revenus à M MAD 130,6 (soit 30,6% du CA consolidé), en appréciation de 9,1%. A l’opposé et subissant toujours la pression concurrentielle exercée par les compagnies aériennes low cost, le chiffre d’affaires issu du transport international s’élève à M MAD 29,8 (soit 7,0% du CA consolidé), en retrait de 18,6% par rapport à 2009.

Pour leur part, les revenus du transport touristique et des autres activités se hissent de 19,2% à M MAD 25,7 (soit 6,0% du CA consolidé) et de 35,5% à M MAD 5,8 (soit 1,4% du CA consolidé) respectivement. En revanche, le Résultat Brut d’Exploitation –RBE- s’élève à M MAD 39,4 (vs. nos prévisions de M MAD 29,3), en repli de 21,3%, en raison vraisemblablement de (i) l’accroissement des charges variables liées à la hausse des volumes d’activité et (ii) l’impact des investissements opérés en 2010 (acquisition de nouveaux véhicules, lacement d’une campagne institutionnelle de refonte du Système d’Identité Visuelle, renforcement des effectifs, etc.).

Par conséquent, la marge opérationnelle recule de 3,1 points à 9,2%. De son côté, le résultat net part du Groupe s’accroît de 45,9% à M MAD 30,7 (vs. nos prévisions de M MAD 20,7), suite à la réalisation d’une plus value sur cession de véhicules. La marge nette gagne, de facto, de 2,0 points à 7,2%. Côté bilanciel, les capitaux propres du Groupe se stabilisent à M MAD 258,4 pour un endettement net de M MAD 126,0, en hausse de 2,9%, soit un gearing de 48,8% vs. 47,4% en 2009. En 2010, les investissements consolidés s’élèvent, quant à eux, à M MAD 101 contre M MAD 74 en 2009. En social, les revenus de CTM s’apprécient de 2,5% à M MAD 321,3, consécutivement à l’augmentation du volume des ventes du transport interurbain et du transport touristique.

A l’opposé, le résultat d’exploitation s’effiloche de 34,3% à M MAD 13,0, réduisant la marge d’EBIT à 4,0%, en baisse de 2,3 points. De son côté, le résultat financier régresse de 70,3% à M MAD 4,2, en raison notamment de (i) la hausse des charges financières et (ii) la baisse des dividendes versés par CTM MESSAGERIE au titre de l’exercice 2009 (M MAD 14 en 2008 contre M MAD 6,2 en 2009). Intégrant un résultat non courant positif de M MAD 14,2 (vs. M MAD -2,8 en 2009) suite à la cession de véhicules, la capacité bénéficiaire limite sa baisse à 1,8% pour s’établir à M MAD 22,4. De ce fait, la marge nette se fixe à 7,0% contre 7,3% en 2009. Compte tenu de ce qui précède, le Conseil d’Administration de la société entend proposer à la prochaine Assemblée Générale Ordinaire la distribution d’un dividende unitaire de MAD 22,5 vs. MAD 25 en 2009, soit un Dividend Yield de 7,3% sur la base d’un cours de MAD 309,95 observé le 22 Mars 2011.

Pour 2011, CTM compte poursuivre ses efforts de développement, particulièrement pour les métiers de transport interurbain et de la messagerie à travers des politiques commerciales et marketing adaptées afin de contrecarrer les effets (i) du glissement du mois de Ramadan sur la haute saison du transport de voyageurs et (ii) de la poursuite de la baisse du chiffre d’affaires relatif au transport international.

Conclusion : Au terme de l’année 2010, CTM affiche des réalisations financières mitigées. Valorisation et recommandation en cours de révision dans l’attente de la publication des comptes détaillés de l’exercice 2010.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: