BRASSERIES DU MAROC : Recul de 20,1% du RNPG à M MAD 250

Fait : Publication des résultats annuels 2010 de BRASSERIES DU MAROC.

Analyse : Pâtissant des différentes augmentations de tarifs suite à la répercussion de l’augmentation de la Taxe Intérieure de Consommation sur les boissons ainsi qu’au coût du marquage fiscal sécurisé, BRASSERIES DU MAROC enregistre en 2010 un volume d’activité en baisse de 12,5% par rapport à 2009. En dépit du repli des volumes de ventes, la filiale du Groupe CASTEL parvient à réaliser un chiffre d’affaires consolidé de M MAD 2 201 (vs nos prévisions de M MAD 2 104), en progression de 3,6%.

En revanche, le résultat d’exploitation se contracte de 8,5% à M MAD 486 (vs. nos prévisions de M MAD 501), fixant la marge opérationnelle à 22,1%, contre 25,0% une année auparavant. Dans ce sillage, le Résultat Net Part du Groupe se défait de 20,1% à M MAD 250 (vs. des prévisions M MAD 339), réduisant la marge nette de 3,3 points à 11,4%. En social, le résultat d’exploitation se dégrade de 4,1% pour se fixer à M MAD 380, tandis que la capacité bénéficiaire recule de 6,3% à M MAD 315. Notons que le Conseil d’Administration a décidé de proposer la distribution d’un dividende unitaire de MAD 100.

Côté perspectives, les augmentations répétées des tarifs depuis le début de l’année 2010 combinées à la coïncidence des mois sacrés de Châabane et de Ramadan avec les mois de Juillet et d’août devraient négativement impacter l’activité du Groupe pour l’année 2011. A cet effet, des actions d’optimisation des moyens et de réduction des charges devraient être mises en place afin de limiter l’impact du ralentissement de l’activité sur la santé financière du Groupe.

Conclusion : Le repli de l’activité de BRASSERIES DU MAROC en 2010 est le résultat de la combinaison de plusieurs facteurs ayant influencé la consommation de boissons alcoolisées notamment la hausse des tarifs et le ralentissement des ventes en période estivale. Des éléments dont l’impact devrait vraisemblablement s’atténuer durant les années à venir grâce à la diversification opérée par le Groupe notamment avec le lancement de son eau de source AIN IFRANE ainsi que d’une nouvelle marque d’huile d’olive.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: