BMCI : Expansion de 4,5% du RNPG 2010 à M MAD 787,6 à fin 2010

Fait : Publication des résultats consolidés IFRS à fin 2010.

Analyse : Dans un contexte marqué par le resserrement des conditions concurrentielles, les crédits à la clientèle enregistrent une croissance limitée à 2,0% s’établissant à MAD 52,6 Md, dont 74,8% provenant de l’activité agrégée laquelle recouvre une hausse de près de 6% des crédits immobiliers à MAD 13,0 Md atténuée par un retrait de près de 4% des crédits à l’équipement à MAD 8,4 Md.

Les ressources clientèles consolidées augmentent de 3,2% à MAD 42,6 Md drainées à 98,4% par la Banque de distribution. Cette progression est consécutive au renforcement de 8,5% des comptes à vue créditeurs à MAD 24,2 Md et ce, en dépit de l’affaissement de 6,1% des dépôts à terme à MAD 10,7 Md. Le taux de transformation de la banque se fixe en conséquence à 93,8%, contre 95,3% au 31/12/09. Au niveau des résultats opérationnels, le Produit Net Bancaire s’apprécie de près de 8% à M MAD 2 848,5 Md (vs. nos prévisions de M MAD 2 836,3), recouvrant :
  • • Une hausse de 7,6% à M MAD 2 285,3 de la marge d’intérêt capitalisant notamment sur la dynamique des activités commerciales ; 
  • • Une amélioration de 5,5% de la marge sur commissions à M MAD 375 ,2 ; 
  • • Et, une progression de 2,2% à M MAD 257,8 du résultat des opérations de marché. Cette performance a été réalisée grâce à la dynamisation des résultats de change.
Les charges générales d’exploitation se dégradent de 8,4% totalisant M MAD 1 011,4. Le coefficient d’exploitation se fixe 39,9% vs. 40% en 2009. Au terme de l’année 2010, la Banque comptabilise une charge de risque de M MAD 296,3 (vs. nos prévisions de M MAD 384,0), contre M MAD 342,4 en 2009 suite à la hausse de M MAD 243,2 des reprises sur provisions pour dépréciation de créances à M MAD 506,6. Au final, le RNPG de la Banque s’apprécie de 5,4% à M MAD 787,6 (vs. nos prévisions de M MAD 792,5), contre M MAD 747,3 une année auparavant. Côté rendement, l’établissement compte distribuer un dividende unitaire de MAD 25, fixant le Dividend Yield à 2,5% sur la base d’un cours boursier de MAD 1 020 en date du 25/03/2011.

Conclusion : En dépit de la montée en puissance des principaux opérateurs privés sur le marché bancaire marocain et d’une conjoncture économique difficile, la filiale marocaine du Groupe BNP PARIBAS parvient à réaliser des performances satisfaisantes capitalisant notamment sur la poursuite de la maîtrise de ses frais généraux.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: