OFFSHORING : Un chiffre d’affaires prévisionnel de MAD 12,6 Md pour les centres d’appels à horizon 2013 selon la DEPF

Fait : Publication de l’étude de la DEPF.

Analyse : Selon la dernière publication de la Direction des Etudes et des Prévisions Financières –DEPF-, les centres d’appels –CRM- constitueraient un secteur prometteur pour le développement de l’offshoring au Maroc à horizon 2013. Dans ce sillage, le chiffre d’affaires potentiel du secteur devrait se fixer à MAD 12,6 Md dont 87% concerneraient le marché francophone. Le nombre d’emploi potentiel généré devrait s’établir, quant à lui, à près de 70 000 (dont 60 000 pour le marché francophone).

Par type d’activité, l’offshoring des activités des ressources humaines et de la comptabilité-finance se positionne au second rang tandis que les services financiers délocalisés (à forte valeur ajoutée) demeurent faiblement développé par le Royaume. En terme de concurrence, le Maroc serait en compétition avec la Roumanie et la Tunisie.

Conclusion : En vue de saisir les opportunités offertes par le marché de l’offshoring notamment en matière de délocalisation des services financiers, le Maroc devrait pallier au manque de ressources humaines qualifiées, principal handicap relevé par la note de la
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: