TAQA : Injection de M MAD 300 pour le démarrage des tranches 5 et 6 de la centrale de Jorf Lasfar

Fait : Création de la structure JLEC 5&6 en charge du projet.

Analyse : Selon la presse économique, le Groupe TAQA, chargé de la 5ème et de la 6ème tranche de la centrale thermique de Jorf Lasfar, vient de créer une nouvelle entité baptisée JORF LASFAR ENERGY COMPANY 5&6 –JLEC 5&6-. Dotée d’un capital initial de M MAD 300, JLEC 5&6 est ainsi le maître d’ouvrage du projet d’extension de la capacité de production de la centrale de Jorf Lasfar, visant à la porter de 1 360 MW à 2 100 MW à horizon 2014.

Ce projet devrait nécessiter une enveloppe globale de MAD 10 Md et serait effectué dans le cadre d’un accord de partenariat public privé entre JLEC/TAQA et l’OFFICE NATIONAL DE L’ELECTRICITE –ONE-. JLEC/TAQA seraient chargées (i) du financement, (ii) de la construction, (iii) de la mise en services des deux nouvelles unités, (iv) de l’extension du quai charbonnier existant et (v) de la maintenance de l’ensemble des installations. En contrepartie, l’ONE devrait garantir pendant 30 ans l’achat de l’électricité produite et ce, dans le cadre du régime de la production privée de l’électricité.

A cet effet, JLEC 5&6 devrait bénéficier d’un prêt interne auprès du Groupe TAQA en attendant la mise en place d’un financement bancaire consortialisé, permettant ainsi de démarrer les travaux de constructions confiés depuis décembre 2010 au consortium DAEWOO ENGINEERING & CONSTRUCTION et MITSUI&CO. Rappelons que la centrale thermique de Jorf Lasfar répond à 44% de la demande totale de l’électricité nationale.

Conclusion : A terme, le démarrage des nouvelles tranches de la centrale thermique de Jorf Lasfar devrait assurer la sécurité d’approvisionnement en énergie du Maroc.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: