ENNAKL AUTOMOBILES : Des agrégats financiers 2010 en hausse

Fait : Publication des indicateurs d’activités à fin 2010.

Analyse : La société tunisienne ENNAKL AUTOMOBILES affiche, au terme de l’exercice 2010, un chiffre d’affaires de M TND 411,5 (soit M MAD 2 357,7 vs. nos estimations de M MAD 2 207), en progression de 30,1% comparativement à l’année précédente, capitalisant sur la hausse des écoulements ainsi que le renforcement des points de vente qui passent de 14 agences en 2009 à 19 à fin 2010.

Grâce à la maîtrise des charges d’exploitation notamment la masse salariale, qui se replie de 1,9% à M TND 7,2 (soit M MAD 41,4) (262 salariés en 2010 vs. 280 en 2009), le résultat d’exploitation s’apprécie de 41,3% à M TND 43,3 (soit M MAD 248,1 vs. nos estimations de M MAD 186,8). De ce fait, la marge opérationnelle s’adjuge 0,8 point à 10,5%. Pour sa part, le résultat financier se bonifie de 19,7% à M TND 1,7 (soit M MAD 9,7) consécutivement à la baisse des charges financières de 75,0% à K TND 199,4 (soit M MAD 1,1).

Par conséquent, le résultat courant augmente de 40,3% à M TND 45,0 (soit M MAD 257,8). De son côté, la trésorerie nette gagne 49,6% à M TND 61,4 (soit M MAD 351,6). Le délai moyen de règlement des fournisseurs étrangers recule, quant à lui, de 55 jours à 130 jours en 2010. Le Management de la société porte à la connaissance des actionnaires les constats suivants relevés à l’issue des événements survenus en Tunisie :
  • • 20 véhicules (8 PORSCHE et 12 SEAT) ont disparu suite aux émeutes pour une valeur estimée à M TND 1,5 (soit M MAD 8,6) ;
  • • Les dégâts sur des véhicules stationnés au port s’élèvent à K TND 200 (soit M MAD 1,1) ;
  • • Aucune détérioration n’a été constatée sur le stock de véhicules entreposé aux parcs de la société ; 
  • • Et, aucun dégât significatif n’a été relevé sur les immobilisations corporelles de la société.
Conclusion : Réalisations 2010 supérieures aux prévisions pour ENNAKL, qui toutefois pourrait difficilement atteindre ses objectifs en 2011 eu égard à la situation politique actuelle pouvant remettre en cause même le système des quotas qui favorisent la société.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: