CDG : Un RNPG de M MAD 820,2 à fin S1-2010 contre un déficit net de M MAD -190,6 une année auparavant

Fait : Publication des résultats semestriels consolidés IFRS.

Analyse : Au terme du premier semestre 2010, les principaux agrégats de la CDG se présentent comme suit :
  • L’encours net des créances à la clientèle consolidés augmente de 3,1% comparativement au 31/12/09 s’établissant à MAD 28,6 Md ;
  • Pour leur part, les dépôts de la clientèle régresse de 1,3% à MAD 62,1 Md. Cette évolution est notamment imputable à la dégradation de 8,7% des autres comptes créditeurs à MAD 36,7 Md partiellement compensée par la hausse de 18,6% des comptes à vue créditeurs à MAD 13,2 Md ; 
  • Le Produit Net Bancaire se renforce de 29,1% à MAD 2,7 Md. Cette évolution intègre: * Le bond de 54,7% à M MAD 117,6 de la marge sur commissions (vs. M MAD 76,0 en S1 2009) ; * L’appréciation du résultat sur opérations de marché qui passe d’un déficit de M MAD -112,1 en S1 2009 à M MAD 1 226,6 en S1 2010 ; * Et, la dégradation de plus de 90% de la marge d’intérêt à M MAD 101,6. 
  • De leur côté, les charges générales d’exploitation s’alourdissent de 43,4% à M MAD 1 487,3, définissant un coefficient d’exploitation de 54,7% (vs. 49,9% en S1 2009). Compte tenu de la baisse de 62,1% du coût du risque à M MAD 31,8, le résultat brut d’exploitation gagne 67,9% à M MAD 936,9 ; 
  • Au final, l’établissement dégage un RNPG en redressement passant d’un déficit de M MAD -190,6 en S1 2009 à un bénéfice de M MAD 820,2 au 30 juin 2010.
Conclusion : Dans un contexte plutôt difficile, les agrégats financiers de la CDG ressortent en forte appréciation bénéficiant notamment des bonnes performances de son résultat sur activités de marchés au terme du 1er semestre 2010.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: