MICRODATA : Baisse de 6% du chiffre d’affaires à M MAD 122,7 en S1 2010

Fait : Publication des résultats semestriels 2010.

Analyse : Évoluant dans un marché de distribution informatique marqué par l’exacerbation de la concurrence sur le segment des grands comptes, MICRODATA draine au terme du premier semestre 2010 un chiffre d’affaires de M MAD 122,7 (soit 44,5% de nos prévisions 2010), en repli de 6,0% comparativement à pareille période une année auparavant.

Toutefois, l’analyse des produits d’exploitation laisse apparaître des évolutions contrastées : Tandis que les ventes de marchandises en l’état reculent de 9% (suite au report de certains projets d’infrastructure de grande envergure), les ventes de biens et services produits (correspondant essentiellement à des contrats de maintenance et des projets à valeur ajoutée) se bonifient de 36,9% à M MAD 11,5, portant ainsi leur contribution dans les revenus de la société à plus de 9%. Malgré cette baisse d’activité, le résultat d’exploitation progresse de 11,9% pour s’élever à M MAD 20,6 (soit 52,9% de nos prévisions 2010).

Parallèlement, la marge opérationnelle s’élargit de 2,7 points à 16,8%. Cette situation est essentiellement redevable à la baisse de 10,1% des achats revendus de marchandises à M MAD 90,3, traduisant vraisemblablement un retrait des prix du matériel informatique négocié par la société. En revanche, le résultat financier passe de K MAD –17,9 en S1 2009 à M MAD –4,0 au terme du premier semestre 2010, subissant la forte détérioration du bilan de change.

Compte tenu de ce qui précède, la capacité bénéficiaire se défait de 9,7% pour s’établir à M MAD 12,1 (soit 46,2% de nos prévisions 2010), ramenant la marge nette à 9,9% contre 10,3% en S1 2009. Quant aux perspectives de développement, le Senior Management de MICRODATA demeure confiant, capitalisant sur la montée en puissance escomptée des projets d’infrastructure informatique au Maroc et la capacité de la société à s’adapter rapidement aux changements que peut connaître son environnement.

Conclusion : Les résultats de MICRODTATA en S1 2010 pâtissent du tassement des investissements en matériel informatique des multinationales dans un contexte de persistance des effets de la crise à l’internationale. Toutefois, l’activité devrait profiter au second semestre 2010 de la réalisation de certains projets reportés.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: