MAGHREBAIL : Un premier semestre concluant

Fait : Publication des résultats semestriels 2010.

Analyse : Dans une conjoncture économique peu propice, MAGHREBAIL continue à afficher des agrégats financiers au beau fixe. En effet, les immobilisations données en crédit-bail et en location s’affermissent de 5,8% à M MAD 6 998,4 par rapport au 31/12/2009.

Evoluant dans la même proportion que l’activité, l’encours de la dette se fixe à MAD 6,5 Md, tiré essentiellement par l’expansion de 17,8% des titres de créances émis à MAD 2,3 Md. La part de ces derniers dans l’ensemble du portefeuille s’améliore ainsi de 3,6 points à 34,8%. Les dettes interbancaires représentent, quant à eux, 64,6% des ressources (contre 67,8% six mois auparavant).

Côté profitabilité, le PNB s’améliore de 15,2% à M MAD 103,7 (soit 53,2% de nos prévisions 2010), intégrant une hausse de 18,3% du résultat des opérations de crédit-bail et de location à M MAD 249,5 et un alourdissement de 21,3% de la charge nette d’intérêt à M MAD 145,6. Pour leur part les charges générales d’exploitation cantonnent leur hausse à 6% pour se fixer à M MAD 28,8. Dans ces conditions, le coefficient d’exploitation s’améliore de 2,4 points à 27,8%.

Dénotant de sa bonne maîtrise du risque, notamment dans ce contexte difficile, le taux de contentieux se stabilise à 3,7% (vs. 3,5% au 31/12/2009). Le taux de couverture s’améliore, quant à lui, de 3,5 points à 76,7%. Enfin, le résultat net affiche une hausse de 2,9% à M MAD 39,7 (soit 50,3% de nos prévisions 2010), intégrant une dotation nette de reprises aux provisions pour créances en souffrance de M MAD 17,1 (vs. M MAD 3,1 au 30/06/2009).

Conclusion : Honorables, les réalisations financières de la filiale leasing du Groupe BMCE BANK dénotent de la pertinence de sa politique visant l’optimisation du couple risque-production, notamment dans un contexte de montée des risques sur le marché.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: