MAGHREB OXYGENE : Bonification de 17,5% à M MAD 8,5 de la capacité bénéficiaire au terme du S1-2010

Fait : Publication des résultats semestriels 2010.

Analyse : La filiale fluide du Groupe AKWA affiche, au terme du premier semestre 2010, des revenus de M MAD 104,9 (soit 48,6% de nos prévisions pour 2010 non encore ajustées), en hausse limitée de 1,5% comparativement à une année auparavant, dans un contexte de ralentissement des commandes des industriels. Dans une proportion supérieure et compte tenu de la politique de la société basée sur une meilleure optimisation des charges, le résultat d’exploitation s’apprécie de près de 9,0% à M MAD 14,6 (soit 44,8% de nos prévisions pour 2010 non encore ajustées), portant la marge opérationnelle à 13,9% contre 13,0% une année auparavant.

Pour sa part, le résultat financier limite son déficit, passant de M MAD -2,7 à M MAD -2,2 suite notamment à l’allégement des charges d’intérêts. Compte tenu de ce qui précède, le résultat net se bonifie de 17,5% à M MAD 8,5 (soit 42,1% de nos prévisions pour 2010 non encore ajustées). La marge nette prend, ainsi, 1,1 points pour s’établir à 8,1%. Sur le plan bilanciel, MAGHREB OXYGENE affiche des fonds propres de M MAD 171,3, en hausse de 3,4% comparativement à une année auparavant.

L’endettement net ressort, quant à lui, à M MAD 159,5, établissant le niveau de gearing à 93,5%. Rappelons, par ailleurs, que la société a contracté en juillet dernier un emprunt obligataire de M MAD 100. En terme de solvabilité, la filiale fluide du Groupe AKWA affiche une autonomie financière moyenne comme en atteste le niveau de fonds propres qui représente 51,8% du total des sources de financement.

Pour leur part, les comptes consolidés laissent apparaître les évolutions suivantes : (i) une progression des revenus de 1,4% à M MAD 104,8, (ii) une amélioration de 10,6% à M MAD 14,0 du résultat opérationnel et (iii) une appréciation de 28,8% à M MAD 8,2 du RNPG. Pour le second semestre 2010, le Top Management de MAGHREB OXYGENE entend poursuivre l’amélioration de ses indicateurs opérationnelles et financiers.

Conclusion : MAGHREB OXYGENE parvient à renforcer ses niveaux de marge à l’issue du premier semestre 2010, caractérisé par le ralentissement des commandes en provenance des industriels.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: