LESIEUR CRISTAL : Des indicateurs financiers en berne à fin juin 2010

Fait : Communiqué sur les résultats semestriels 2010.

Analyse : Durant le premier semestre 2010, LESIEUR CRISTAL a évolué dans un environnement perturbé par :
  • Le transfert de la consommation de l’huile de table vers l’huile d’olive, lequel a bénéficié d’une meilleure campagne ;
  • Les intempéries, affectant le monde rural ;
  • La baisse du pouvoir d’achat ayant engendré un recul de la consommation et un déplacement de la demande vers les produits à bas prix ;
  • Et, le renchérissement des matières premières occasionné par la hausse du Dollar.
En dépit de cette situation, occasionnant une baisse de 5% des volumes de ventes de l’huile de table, la filiale Huiles & Corps Gras du Groupe ONA-SNI parvient à consolider son leadership avec une part de marché de 61%. Sur le plan financier, le chiffre d’affaires social ressort en baisse de 21,6% à M MAD 1 635, impacté par un double effet négatif prix/volume.

Pour sa part, le résultat d’exploitation s’effrite de 25,6% à M MAD 90,0, ramenant la marge opérationnelle à 5,5% contre 5,8% une année auparavant. In fine, la capacité bénéficiaire s’affaisse de 56,5% à M MAD 54. Toutefois, il est à noter que ces indicateurs sociaux ont été négativement impactés par :
  • Le redimensionnement de l’activité de trituration (laquelle a généré au S1 2009 un chiffre d’affaires de M MAD 308) dont la rentabilité est pénalisée par le démantèlement douanier. Ce redimensionnement a plombé le résultat d’exploitation et le résultat non courant respectivement de M MAD –19,0 et de M MAD –15,0 ;
  • Et, la cession de CMB Plastique, dont la remontée de dividende contribuait fortement au résultat financier social.
Retraités des éléments susmentionnés, les indicateurs financiers sociaux s’établiraient à M MAD 1 778 pour le chiffre d’affaires (-8%), à M MAD 101 pour le résultat d’exploitation (-11%) et à M MAD 56 pour la capacité bénéficiaire (-4%). En consolidé, le volume d’affaires ressort à M MAD 1 637,6 (soit 40,2% de nos prévisions 2010), en repli de 21,7% comparativement au S1 2009. Au final, le RNPG se défait de 38,8% à M MAD 52,1 (soit 17,4% de nos prévisions 2010).

Sur le plan des perspectives, LESIEUR CRISTAL entend poursuivre sa stratégie de développement basée sur :
  • La sécurisation des approvisionnements via une gestion dynamique des couvertures des matières premières et du bilan de change ;
  • La réduction des coûts et l’optimisation de la productivité ;
  • Et, la rationalisation de la distribution des marques à travers une optimisation des circuits.
A plus court terme, la société devrait profiter des retombées positives de (i) l’achèvement de la restructuration industrielle entamée fin 2009 et (ii) la mise en oeuvre des plans d’actions visant la rationalisation et la réduction des coûts.

Conclusion : Contre toute attente et subissant les conditions de marché défavorables et la réduction du périmètre d’intervention, LESIEUR CRISTAL clôture le premier semestre 2010 sur une note plutôt décevante, suite semble-t-il à son arbitrage en faveur du maintien des parts de marché et au détriment des marges.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: