DIAC SALAF : Une situation financière désastreuse

Fait : Résultats semestriels 2010.

Analyse : Au terme du premier semestre 2010, les résultats de DIAC SALAF sont marqués par les évolutions suivantes :
  • Un repli de 3% de l’encours net de crédit à M MAD 201,6 ;
  • Une légère hausse de 1% des dettes interbancaires à M MAD 245 ;
  • Un produit net bancaire de K MAD 442, intégrant une baisse de 25,6% des produits d’exploitation bancaire à M MAD 7,5 et une contraction de 34,3% des charges d’intérêts à M MAD 7 ;
  • Des charges générales d’exploitation en baisse de 19,4% à M MAD 8,4 ;
  • Et, un déficit net de M MAD -10, intégrant des dotations nettes de reprises de provisions pour créances en souffrance de K MAD 17.
Signalons, par ailleurs que les commissaires aux comptes ont soulevé un sous-provisionnement de M MAD 153, dont la constatation pourrait mener à la faillite de la société. Ces provisions sont détaillées comme suit :
  • M MAD 31,3 de provisions supplémentaires à constituer sur les créances en souffrance ;
  • M MAD 5,7 de provisions sur les titres de participations détenues par la société notamment dans DIAC EQUIPEMENT et DIAC LEASING en raison de leur situation nette négative ;
  • M MAD 6, de provisions sur des garanties irréalisables ;
  • Et, M MAD 109,9 de provisions sur risque encourus par DIAC SALAF pour le cautionnement des dettes de ses filiales.
Conclusion : En attendant un partenariat dont la réalisation est devenue plus que douteuse, DIAC SALAF s’enfonce davantage comme en atteste ses indicateurs au titre du premier semestre 2010.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: