AFRIQUIA GAZ : Hausse de 18,4% à M MAD 1 679,1 du chiffre d’affaires à fin juin 2010

Fait : Publication des résultats au terme du premier semestre 2010.

Analyse : Au terme du premier semestre 2010, AFRIQUIA GAZ semble consolider son leadership sur le marché de l’emplissage et de la distribution des GPL au niveau local (avec un market share de 42,2%) consécutivement à la progression de 4,5% à 417 927 TM de ses ventes. Suite à un effet prix favorable dans le sillage de la hausse des prix de reprise comparativement à 2009, le chiffre d’affaires de la filiale gaz du Groupe AKWA ressort à M MAD 1 679,1 (soit 57,8% de nos prévisions pour 2010), en hausse de 18,4% comparativement à une année auparavant.

Dans une proportion quasi-identique et capitalisant principalement sur l’optimisation de l’ensemble des maillons de la chaîne de valeur, le résultat d’exploitation se hisse de 18,5% à M MAD 238,6 (soit 59,1% de nos prévisions pour 2010). Par conséquent, la marge opérationnelle se stabilise à 14,2%. Intégrant un résultat financier de M MAD 3,4 (vs. M MAD 2,8 une année auparavant) et un résultat non courant de M MAD 7,2 (vs. M MAD 6,5 à fin juin 2009), le résultat net de la société s’établit à M MAD 175,4 (soit 58,2% de nos prévisions pour 2010), contre M MAD 149,9 à fin juin 2009 (soit +17,0%).

Par conséquent, la marge nette se replie de 0,2 point à 10,4%. Côté structure bilancielle, les fonds propres s’apprécient de 5,0% à M MAD 1 646,3, suite principalement à l’amélioration de la capacité bénéficiaire. De son côté, la trésorerie nette absorbe son déficit, passant de M MAD -32 à M MAD 555, probablement suite au remboursement partiel de la caisse de compensation.

Pour sa part, l’endettement net de la société se déprécie de 52,5% à M MAD 353,1, ramenant le niveau du gearing à 21,4% contre 47,4% une année auparavant. Néanmoins, ce niveau devrait augmenter à fin 2010 suite à la contraction en juillet dernier d’un emprunt obligatoire de M MAD 600. En parallèle, la filiale gaz du Groupe AKWA affiche une très bonne autonomie financière matérialisée par niveau de fonds propres représentant 82,3% du total des sources de financement (contre 68% à fin juin 2009).

En consolidé, le chiffre d’affaires se bonifie de 22,3% à M MAD 1 630,7, le résultat d’exploitation se hisse de 21,4% à M MAD 245,2 tandis que le résultat net part du Groupe s’établit à M MAD 170,7, en hausse de 20,0%. En terme de perspectives, le Top Management de la société table sur la poursuite de la croissance durant le second semestre dans des proportions similaires à celle du 1er semestre.

Conclusion : La filiale gaz du Groupe AKWA réalise au terme du premier semestre 2010 des indicateurs financiers en nette amélioration, tirant amplement profit de la hausse des prix de reprise ainsi que de l’optimisation des maillons de sa supply
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: