INDUSTRIE SUCRIERE : Impact de la hausse des cours mondiaux de sucre sur le Maroc

Fait : Hausse de 45% des cours mondiaux face à un déficit international de production estimé entre 5 et 8 millions de tonnes.

Analyse : Depuis le début de l’année, les cours internationaux de sucre se sont accrus de 45% en raison d’une production déficitaire estimée entre 5 millions de tonnes et 8 millions de tonnes, selon l’Organisation Mondiale du Sucre.

Celle-ci s’explique par :
  • • La baisse de 44% de la production de l’Inde, 2ème producteur mondial après le Brésil et 1er consommateur de sucre ;
  • • Et, la hausse des achats de l’Union Européenne –UE- (qui importe actuellement 25% de ses besoins en sucre), suite à la diminution de sa production à 12 millions de tonnes face à des besoins s’élevant à 15 millions de tonnes.
Au regard de cette flambée, la facture sucrière nationale progresse à fin avril 2009 de 89% à MAD 1,5 Md contre M MAD 808,2 comparativement à la même date une année auparavant, consécutivement à la hausse de 25,8% à MAD 3 373 de la valeur de la tonne importée. En volume, les importations ont augmenté de 50%, passant de 301 000 tonnes à 452 000 tonnes. Signalons que la consommation locale s’élève à 1,2 millions de tonnes dont 55% provenant du sucre brut importé et 45% des plantes sucrières locales.

Conclusion : Si la hausse des cours internationaux de sucre se poursuit, elle pourrait mettre en cause le système de compensation en vigueur au Maroc, à moins que l’Etat ne procède comme en 2006, à la suspension des équivalents tarifaires et des droits de douanes.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: