HCP : Revu à la baisse des estimations de la croissance économique à 5,3% en 2009 et à 2,4% en 2010

Fait : Publication des perspectives économiques nationales en 2009 et 2010.

Analyse : Dans sa dernière publication portant sur les perspectives économiques nationales en 2009 et 2010, le Haut Commissariat au plan –HCP- table sur une progression de l’économie nationale de 5,3% en 2009 et de 2,4% en 2010. Cette évolution tient compte d’une amélioration de 25,2% de la valeur ajoutée du secteur primaire en 2009 contre 16,6% en 2008. En revanche, elle devrait baisser de 5% au titre de l’année 2010.

Au volet non agricole, la valeur ajoutée de ce segment devrait se hisser de 2,3% en 2009 et de 3,9% en 2010, soit la même progression enregistrée en 2008. Par branche, les revenus du secteur secondaire devraient se replier de -1,2% en 2009 (contre une hausse de 3,6% en 2008) tandis qu’ils devraient s’élargir de 3,0% l’année d’après. Pour sa part, la valeur ajoutée du secteur tertiaire devrait évoluer dans des proportions quasi-similaires à celle de 2008 pour osciller autour de 4,2%.

Notons que la croissance du PIB durant les deux prochaines années devrait être portée par :
  • * La poursuite de l’élargissement de la demande intérieure, laquelle devrait progresser en volume de 5,9% en 2009 et de 3,1% en 2010 (vs. 10% en 2008) ;
  • * La maîtrise de la hausse des prix qui ne devrait pas dépasser 2,5% en 2009 et 2% en 2010 (vs. 5,9% en 2008) ;
  • * Et, le redressement de la contribution du commerce extérieur dans la croissance économique, bien que toujours négative, passant de -5,3 points en 2008 à -1,5 points en 2009 et à -1 point en 2010. Cependant, la balance de paiement devrait grever davantage son déficit pour s’établir à -5,7% du PIB en 2009 et à -6,4% en 2010 contre -5,4% en 2008.
Enfin, le HCP prévoit pour 2009 et 2010 de légères progressions du taux de chômage de 0,6 point à 10,2% et de 0,3 point à 10,5% respectivement.

Conclusion : À la veille de l’élaboration du budget de la Loi de Finance 2010, la révision à la baisse des agrégats économiques (pour la seconde fois durant l’année 2009) semble traduire l’impact de plus en plus visible de la crise financière internationale sur l’économie du Royaume.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: