WAFASALAF : Des réalisations semestrielles timides

Fait : Publication des résultats semestriels 2008.

Analyse : Pâtissant du déclin de son activité LOA, le leader du secteur de crédit à la consommation affiche des résultats semestriels en deçà des attentes, se défaisant, de facto, de quelques parts de marché au profit de ses principaux concurrents. Ainsi, les agrégats de WAFASALAF affichent les évolutions suivantes :

* Une hausse de 2,7% de l’encours net de crédits à près de MAD 10 Md, recouvrant une hausse de 10,4% à MAD 7,2 Md de l’encours de crédit à la consommation ainsi qu’un retrait de 12,6% de la LOA et ce, conformément à la tendance générale du marché ;

* Un élargissement de 4,5% de l’encours de la dette à MAD 8,8 Md, dopé principalement par l’accroissement de 5,4% à MAD 8,5 Md des dettes interbancaires ;

* Une quasi-stagnation du PNB à M MAD 363,6, sous l’effet d’un élargissement de 6,5% à M MAD 245,9 de la marge d’intérêt, résorbé par le repli de 32,3% à M MAD 69,6 du résultat des opérations de crédit-bail et de location ;

* Une expansion de 9,9% à M MAD 149,1 des charges générales d’exploitation, établissant le coefficient d’exploitation à 41%, contre 37,6% une année auparavant. Dans ce sillage, le RBE se déprécie de 3,8% à M MAD 229,8 ;

* Et, une appréciation de 15,5% du résultat net à M MAD 132,2, intégrant une dotation nette de reprises en bonification de 50,4% à M MAD 45,9. Cette performance s’explique par le double effet d’une réalisation d’un résultat non courant de M MAD 17,3 (contre M MAD -10,7 à fin juin 2007) et d’une contraction de la charge d’impôt de 17% à M MAD 69, consécutivement à la baisse du taux de l’IS de 2,6 points. Retraité du résultat exceptionnel, le RN limite sa hausse à 5,6% pour un montant de M MAD 120,9.

Conclusion : En dépit de son adossement au premier Groupe bancaire du Royaume, WAFASALAF semble subir les conséquences de la complication du cadre fiscal de l’activité LOA. Toutefois, son activité crédit à la consommation pourrait doper sa production au cours du second semestre 2008, lequel coïncide avec les vacances d’été, la rentrée scolaire, le ramadan ainsi que les fêtes d’AL AID.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: