SGMB: Bon crû en S1-2008

Fait : Publication des résultats S1-2008.

Analyse : La filiale bancaire marocaine du Groupe SOCIETE GENERALE affiche des réalisations en amélioration à l’issue du premier semestre 2008 :

- L’encours net des créances à la clientèle signe un accroissement de 14,4% comparativement au 31/12/07 s’établissant à MAD 32,2 Md. Cette évolution recouvre (i) la hausse de 20,3% à MAD 14,2 Md des crédits de trésorerie, (ii) la progression de 17,8% à MAD 8,7 Md des crédits à l’équipement et (iii) l’amélioration de 11,1% à MAD 8,1 Md des crédits à l’immobilier ;

- Portés par l’augmentation de 5,7% à MAD 23,9 Md des comptes à vue créditeurs et de 13% à MAD 10,2 Md des dépôts à terme, les dépôts se bonifient de 6,7% s’élevant à MAD 41 Md. La part des ressources non rémunérées ressort ainsi à 36,5%, contre 34,8% au 31/12/07 ;

- Dans ce sillage, et capitalisant sur l’expansion de l’activité commerciale, le Produit Net Bancaire s’améliore de 16,4% par rapport au premier semestre 2007 s’élevant à MAD 1,3 Md. Cette performance est essentiellement attribuable à :
  • L’accroissement de 12,6% à M MAD 921,6 de la marge d’intérêt ;
  • L’augmentation de 11,3% à M MAD 193,6 de la marge sur commissions ;
  • Et, la hausse de 51,3% à M MAD 88 du résultat des opérations de marché ; croissance exclusivement redevable à la performance du résultat des opérations de change.
- De leur côté, les charges générales d’exploitation enregistrent une hausse limitée de 8,5% à M MAD 599,3, définissant un coefficient d’exploitation de 44,6%, contre 47,9% en S1-2007 ;

- Intégrant un résultat sur immobilisations financières de M MAD 60, contre seulement M MAD 6,5 une année auparavant, le résultat brut d’exploitation se hisse de 30,6% à M MAD 807,3 ;

- Par ailleurs, les dotations nettes de reprises aux provisions pour créances en souffrance se renforcent de 54,3% à M MAD 151. Les provisions pour créances en souffrance augmentent, de ce fait, de 6,6% à MAD 2,4 Md, tandis que le stock des créances contentieuses s’alourdit de 13,7% à MAD 3,2 Md. Consécutivement à ces évolutions, le taux de couverture perd 5 points se fixant à 74% ;

- Au final, la banque dégage une capacité bénéficiaire de M MAD 488, contre M MAD 324,7 en S1-2007, soit une progression de 50,3%.

Conclusion : Dans un environnement sectoriel marqué par l’exacerbation de la concurrence, la SOCIETE GENERALE MAROCAINE de BANQUES améliore l’ensemble de ses indicateurs financiers capitalisant notamment sur l’expertise développée par sa maison mère au niveau des activités bancaires et parabancaires.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: