CITIBANK MAGHREB: Un PNB de M MAD 76,2 en hausse de 6,6% comparativement au premier semestre 2007

Fait : Bon crû en S1 2008.

Analyse : Les indicateurs financiers de la filiale du Groupe CITIBANK se révèlent très concluants au 30 juin 2008:

- Tirant profit de la dynamisation des actions commerciales, l’encours des ressources à la clientèle se hisse de 38,5% à MAD 1,4 Md, contre MAD 1 Md au 30 juin 2007. En effet, les dépôts à terme ont connu un bond de 2,3x à M MAD 192,9 tandis que les comptes à vue créditeurs ont progressé de 26% à M MAD 1 079,6. Pour sa part, l’encours des créances à la clientèle se monte à M MAD 1 079,5 en bonification de 46,3% comparativement à une année auparavant. Cette progression s’explique par l’octroi sur le premier semestre 2008 de crédits à la trésorerie pour un encours de M MAD 902 (hausse de 61,4%).

- Bénéficiant de l’amélioration de 20,5% à M MAD 36,4 de la marge d’intérêts et de la croissance de 8,3x de la marge sur commissions compensant largement le recul de M MAD 34,9 du résultat sur opérations de marché (notamment des opérations de changes). Dans ce sillage, le produit net bancaire ressort en appréciation de 6,6% à M MAD 76,2 ;

- Pour leur part, les charges générales d’exploitation augmentent de 3,2% se fixant à M MAD 32,5. Cette évolution est imputable à l’augmentation de plus de 14% des charges de personnel et de près de 4% des charges externes à M MAD 10,4. Tirant profit d’un rythme de progression du PNB plus important que les charges générales d’exploitation, le coefficient d’exploitation s’améliore de 2,6 points à 42,6% (vs 44,0% en juin 2007).

- Au final, capitalisant sur les efforts déployés en matière de recouvrement matérialisées par des reprises en hausse de 20% à M MAD 1,2, le résultat net de la société ressort en appréciation de 22,15% à M MAD 26,8. Les fonds propres de l’établissement se renforcent, de ce fait, à M MAD 379,2 contre M MAD 352,4 au 31 décembre 2007.

Conclusion : Bénéficiant du vaste réseau de sa maison mère à travers le monde, la filiale marocaine du Groupe américain CITYBANK affiche un bilan financier en amélioration à l’issue du premier semestre 2008. Toutefois, dans un contexte de crise financière mondiale, la Banque pourrait voir son activité impactée négativement, notamment suite aux rumeurs selon lesquelles le Groupe aurait offert des produits risqués à ses épargnants.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: