SAMIR : Des agrégats semestriels au beau fixe

Fait : Publication des résultats semestriels 2008.

Analyse : Dans un contexte international de renchérissement des cours du pétrole, SAMIR affiche à fin juin 2008 un chiffre d’affaires de M MAD 21 037,0, en expansion de 47,1% (dont 15% expliqué par un effet volume) comparativement à une année auparavant. Cette embellie de l’activité traduit vraisemblablement l’indexation de la flambée du cours de l’or noir sur les prix de vente du raffineur national. Pour sa part, le résultat d’exploitation effectue un bond de 3,3x à M MAD 496,0 dopé également par une variation de stock de produits de M MAD 562,8 contre M MAD -180,3 à fin juin 2007.

Cette situation demeure probablement en grande partie redevable à une constitution de stock de pétrole raffiné en quantités importantes à des cours élevés. De ce fait, la marge opérationnelle s’élargit de 1,3 points à 2,3%. Tirant amplement profit de l’amélioration de 217,4% du bilan de change à M MAD 200,6, le résultat financier passe de M MAD 31,6 à près de M MAD 70,0. En revanche, consécutivement à la non récurrence des reprise non courantes (lesquelles s’élevaient à M MAD 107,2 en juin 2007), le résultat non courant passe de M MAD 93,7 à un déficit de M MAD -15,3.

Compte tenu de ce qui précède, la capacité bénéficiaire s’apprécie de 81,4% à M MAD 376,6, renforçant de 0,35 point la marge nette à 1,8%. Du côté bilanciel, le Fond de Roulement s’effrite de 98,4% à M MAD 44,9. De son côté, le Besoin en Fonds de Roulement s’alourdit de 63,6% à M MAD 8 043,5. Par conséquent, la trésorerie nette creuse son déficit à M MAD -7 998,6, sous le poids des investissements financés partiellement par des concours bancaires de court terme.

Conclusion : La filiale marocaine du Groupe suédo-saoudien CORRAL redresse au premier semestre 2008 ses principaux indicateurs d’activité, profitant d’une situation de marché favorable. Toutefois, si la détente des cours des hydrocarbures se confirme au second semestre, SAMIR pourrait afficher des niveaux de progression plus modérés pour l’ensemble de l’année 2008. Opinion maintenue. A conserver dans les portefeuilles.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: