LA MAROCAINE-VIE : De lourdes pertes impactées par un niveau élevé de provisions

Fait : Publication des résultats semestriels 2008.

Analyse : Bénéficiant d’une dynamique favorable sur le crédit aussi bien en bancassurance, qu’au travers de partenariats de distribution avec des sociétés de crédit à la consommation, le chiffre d’affaires prévoyance signe une ascension de 14% à M MAD 105,6 au titre du premier semestre 2008. Pour sa part, l’activité Epargne s’inscrit en progression de plus de 9%, profitant notamment des bonnes performances réalisées sur le segment des entreprises dont le chiffre d’affaires s’accroît de 24% à M MAD 93 au 30 juin 2008.

Dans ce sillage, le chiffre d’affaires global s’élève à M MAD 418,6 en augmentation de 10% par rapport au premier semestre 2007. Toutefois, la filiale Assurance du Groupe SOCIETE GENERALE clôture le premier semestre 2008 sur un résultat net déficitaire impacté par un niveau élevé de provisions. En effet, en dépit de la croissance de l’activité, le résultat brut d’exploitation s’effrite de 94% à M MAD 0,6 au 30 juin 2008. Cette contre-performance est consécutive au recul du résultat technique prévoyance de M MAD -23 par rapport au S1 2007.

Cette baisse étant imputable à l’impact important de la charge de provisions mathématiques sur les contrats décès emprunteurs à prime unique adossés à des crédits à la consommation dont la commercialisation est arrêtée depuis juillet 2008 (dotation de M MAD 17,6).

Conclusion : Les résultats de LA MAROCAINE VIE au terme du premier semestre 2008 subissent de plein fouet l’impact des provisions relatives à la commercialisation des contrats en unités de compte et des contrats décès emprunteurs (dont la commercialisation est arrêtée depuis juillet 2008). En outre, la rétractation de la BCP dans la prise de participation de LA MAROCAINE-VIE affecte les prévisions de croissance exponentielle sur lesquelles tablait la compagnie d’assurance. Pour se reprendre la filiale du Groupe SOCIETE GENERALE devrait chercher à former d’autres partenariats avec des banques de la place afin de conforter son positionnement dans la branche Vie (3ème position) tout en se développant dans le créneau de la Non Vie, ce dernier pouvant constituer un véritable fond d’activité pour la compagnie.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: