DIAC SALAF : Des agrégats financiers en forte baisse

Fait : Publication des résultats semestriels de DIAC SALAF.

Analyse : L’activité de DIAC SALAF, à l’issu du premier semestre 2008, semble poursuivre sa dégringolade, et ce, dans l’attente de l’augmentation de son capital de M MAD 625 (dont M MAD 420 réservés au Groupe CMKD). Ainsi, l’encours des créances à la clientèle s’effrite de 23% à M MAD 320,8. De même, le portefeuille de refinancement se contracte de 11,8% à M MAD 334,2, recouvrant essentiellement une baisse 16,1% à M MAD 259,7 des dettes à terme. La part de ces dernières dans les ressources bancaires ressort à 85%, contre 87,7% une année auparavant.

Parallèlement, et suite au retrait de 31,2% du chiffre d’affaires à M MAD 15,4, le PNB s’affaisse de 64,4% à M MAD 4,1. En revanche, les charges générales d’exploitation s’allègent de 3,1% à M MAD 12,2. Enfin, et tenant compte d’une dotation nette de reprises de K MAD 242, le résultat net semestriel ressort déficitaire de M MAD -9,4.

Signalons, par ailleurs, que l’attestation des commissaires aux comptes fait état de cinq réserves dont les deux principales portent sur :
  • Une insuffisance de provisionnement pour créances en souffrance de l’ordre de M MAD 65,2 ;
  • Et, une constatation de deux provisions pour risque qui se montent à M MAD 33,1 et à M MAD 24.
La première concerne l’encours débiteur de la société DIAC EQUIPEMENT au titre des avances en compte courant et des prestations de gestion facturées, tandis que la seconde porte sur le risque encouru par le cautionnement des dettes bancaires de DIAC SALAF. Ainsi, et compte tenu de l’ensemble de ces réserves, le résultat net de M MAD -9,4, se trouve minoré de M MAD 129,2. De même, la situation nette corrigée est ramenée à M MAD -23,2, contre une situation nette positive déclarée de M MAD 13,4.

Conclusion : En attendant la concrétisation de la recapitalisation de la société via l’entrée du Groupe CMKD dans son tour de table, DIAC SALAF semble avoir inhibé son effort commercial afin de se concentrer dans l’assainissement de son portefeuille de créances.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: