COSUMAR : Accroissement de 1,9% du chiffre d’affaires consolidé à MAD 2,8 Md à fin juin 2008

Fait : Publication des résultats en S1 2008.

Analyse : A l’issue du premier semestre 2008, le chiffre d’affaires consolidé de COSUMAR croît légèrement de 1,9% comparativement à la même période de l’année précédente pour s’établir à M MAD 2 800,5. Toutefois, l’amélioration des performances opérationnelles, résultant des effets de synergies induites par le programme INDIMAGE 2012, permet à la filiale sucrière du Groupe ONA de dégager un excédent brut d’exploitation en progression de 15,3% à M MAD 646,4.

La marge opérationnelle brute s’élargit, ainsi, de 2,7 points à 23,1%. De son côté, le RNPG marque un bond significatif de 116,4% à M MAD 408,9 à fin juin 2008. Cette situation s’explique par l’intégration au premier semestre 2007 d’un coût des activités abandonnées de l’ordre de M MAD 66,1. La marge nette consolidée passe de 6,9% à 14,6% en S1 2008.

Les comptes sociaux laissent apparaître, pour leur part, un chiffre d’affaires de M MAD 2 093,1, en baisse de 5,6% affectant particulièrement le segment des granulés en raison d’une situation non récurrente. Il est à noter qu’en 2007 la société avait fait appel à l’importation de sucre granulé pour parer au déficit du marché causé par l’épuisement des stocks intercampagne dans les filiales.

Le résultat net s’élève, quant à lui, à M MAD 326,5 contre M MAD 133,7 en S1 2007, soit une hausse de 144,2% du fait de l’amélioration du mix produits, et d’un stock d’ouverture plus avantageux par rapport à l’exercice précédent. Au final, la structure financière se consolide via le renforcement des capitaux propres et assimilés (M MAD 1 988,8 vs. M MAD 1 844,6 au S1 2008) et la baisse de 49,4% de l’endettement net qui se fixe à M MAD 322,7.

Conclusion : En dépit d’une stagnation de l’activité globale, COSUMAR affiche des réalisations opérationnelles probantes capitalisant sur la modernisation de son outil industriel et l’accompagnement de l’amont agricole pour la sécurisation de son approvisionnement.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: