CGI : Un RNPG en appréciation de 48% à M MAD 91 au terme du premier semestre 2008

Fait : Publication des résultats semestriels 2008.

Analyse : Au titre des six premiers mois de l’année 2008, CGI affiche un chiffre d’affaires consolidé de M MAD 270 (dont 96% en maîtrise d’ouvrage et 4% en Maîtrise d’ouvrage délégué), en baisse de 23%. Cette situation s’explique par la concentration de la livraison d’un important nombre de projets au second semestre, à savoir : (i) EL MENZEH, (ii) LES JARDINS DES OUDAYAS, (iii) AL IRFANE (tous les trois à Rabat), (iv) RIADS TARGA à Marrakech, (v) LES RIADS DE LA BAIE à Tanger et (vi) ROYAL GOLF de Fès.

En revanche, il convient de préciser que les encaissements (constituant des avances sur projets) se sont accrus durant cette période de 14% à M MAD 507. Compte tenu des efforts entrepris pour l’amélioration de la performance par projet, le résultat d’exploitation se hisse de 6% à M MAD 72. La marge opérationnelle passe ainsi de 19,4% à 26,7%, soit une expansion de 7,3 points. Le RNPG s’élève à M MAD 91, en amélioration de 48%, sous l’effet compensé : (i) d’une diminution du résultat non courant qui incorporait en 2007 la cession de l’ancien siège et (ii) d’une hausse des résultats d’exploitation et financier. La marge nette se monte en conséquence à 33,7% contre 17,7% à fin juin 2007.

Côté investissements, CGI a mobilisé une enveloppe de M MAD 837, en accroissement de 149%, traduisant ainsi la dynamique du développement de la société aussi bien au niveau des travaux et études que du foncier. Dans ce sens, le portefeuille d’investissement hors foncier de la CGI s’est enrichi de MAD 12 Md pour s’établir à MAD 63 Md. La réserve foncière s’est élargie, quant à elle, de 1 142 ha à 3 446 ha. Notons, par ailleurs, que la CGI vient d’acquérir auprès de CDG DEVELOPPEMENT 100% du capital de sa filiale DYAR AL MANSOUR pour un montant de M MAD 375. Créée en 1968, cette filiale est spécialisée dans le logement social, économique et le renouvellement urbain.

Conclusion : A l’exception de son chiffre d’affaires en baisse, CGI inscrit ses indicateurs au vert dopés par des réalisations opérationnelles et financières en appréciation. Par ailleurs, la nouvelle acquisition de la société devrait lui permettre de se positionner en tant qu’opérateur global actif dans tous les segments du secteur immobilier : moyen-haut de gamme, économique, social et tertiaire, bénéficiant ainsi d’un amortisseur de crise en cas de retournement du marché.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: