BMCI: Elargissement de 29,4% de la capacité bénéficiaire à M MAD 468

Fait : Publication des résultats sociaux à fin juin 2008.

Analyse : Vraisemblablement impactés par un resserrement des conditions concurrentielles, les crédits à la clientèle enregistrent une croissance modeste de 1,8% comparativement au 31/12/07 pour se fixer à MAD 36,6 Md. Cette évolution recouvre une baisse de 6,3% à MAD 16 Md des crédits de trésorerie et à la consommation compensée par l’accroissement de 9,3% à MAD 11,6 Md des crédits immobiliers et de 10,6% à MAD 7,8 Md des crédits à l’équipement.

De leur côté, plombées par la diminution de 4,4% à MAD 22 Md des comptes à vue créditeurs et de 7,9% à MAD 12,1 Md des dépôts à terme, les ressources clientèles se contractent de 2,5% à MAD 41,1 Md. La structure des ressources ressort légèrement améliorée avec une diminution de 0,8 point des dépôts rémunérés à 41,6%. Signalons, en outre, que le taux de transformation de la banque se fixe à 89,1%, contre 85,4% au 31/12/07. Au niveau des résultats opérationnels, le produit net bancaire se monte à MAD 1,2 Md, en amélioration de 14,7% comparativement au premier semestre 2007.

Cette évolution intègre :
  • L’accroissement de 7,7% à M MAD 859,9 de la marge d’intérêt établissant sa part dans le PNB à 74% ;
  • L’appréciation de 9,6% à M MAD 152,8 de la marge sur commissions dont le poids dans le PNB demeure stable à 13% ;
  • Et, une croissance de 75,9% à M MAD 93,2 du résultat des opérations de marché.
Signalons qu’en dépit de cette performance, la contribution des activités de marché au PNB de la Banque demeure faible se limitant à 8%. Faisant preuve d’une politique de gestion maîtrisée, les charges générales d’exploitation cantonnent leur progression à 7,2% pour s’élever à M MAD 453,1. Le coefficient d’exploitation de la banque passe, ainsi, de 40,8% à 39,2% fin juin 2008. Grâce à la poursuite de l’assainissement du portefeuille des engagements, les dotations nettes de reprises aux provisions pour créances en souffrance s’allègent de 78,1% à M MAD 13,5 suite à la réalisation d’importantes reprises (M MAD 111,7, contre M MAD 69,5 en S1-07).

Le taux de contentieux demeure, quant à lui, quasiment stable à 6,2% pour un taux de couverture de 88,7%. En définitive, la capacité bénéficiaire de la Banque ressort en amélioration de 29,4% à M MAD 468,1, contre M MAD 361,7 une année auparavant.

Conclusion : La filiale marocaine du Groupe BNP PARIBAS dresse un bilan positif de ses performances opérationnelles, comme en témoigne l’évolution favorable de ses principaux indicateurs sociaux, capitalisant notamment sur la poursuite de la maîtrise de ses frais généraux. Néanmoins, les réalisations de la Banque en termes de croissance des dépôts et des crédits semblent être affectées par la montée de la concurrence.
BMCE Capital Bourse

Aucun commentaire: